les Drus l'Everest les seven summits les quatorze 8000 les trekking peaks Frison Roche Bonatti  




Les sept sommets du monde ou comment les grimpeurs inventèrent le "seven summiter".




Les sept sommets du monde
Réaliser les seven summits en un an
Messner veut aussi être le premier
La bataille rangée du septième sommet
Messner impose ses normes.
Neuf ans et deux mois
Les toits des six continents
Messner fait école
Les sept sommets aujourd'hui

Réaliser les "seven summits" en un an

L'union étant scellée, Dick Bass et Frank Wells se lancent immédiatement dans l'aventure. Ils commencent par acheter leur place dans une expédition commerciale à l'Everest. Mais, ils échouent dans leurs tentatives de gagner le sommet du monde. Cette même année, ils réussiront tous les autres sommets prévus. Ils commencent par le Kosciusko, un sommet facile de 2 228 mètres de haut et situé en Australie. Puis, ils poursuivent par le Mc Kinley, situé en Amérique du Nord, et enchaînent avec l'Aconcagua pour l'Amérique du Sud. Ils partent ensuite pour l'Afrique où ils gagnent le sommet du Kilimandjaro. En fin de saison, ils attaquent le Mont Vison, relief culminant du continent Antarctique. Pour ce faire, ils utilisent les services d'un petit avion qui les dépose au camp de base du Mont Vison. A l'origine, ils pensent inviter Reinhold Messner à participer à l'expédition qu'ils organisent. Car, Reinhold Messner est aussi engagé dans la course aux "seven summits". Mais, les deux nord-américains se ravisent et retirent l'invitation à celui qui, il faut bien le dire, est leur concurrent direct. Dores et déjà, le sentiment de compétition l'emporte sur le réalisme chez les Américains car Messner est déjà détenteur de l'ascension de l'Everest, son palmarès est sans aucune mesure avec celui des américains et le Mont Vison est le dernier sommet qui manquent à sa "collection de sept sommets". Si Messner avait particip√© à leur projet, il serait probablement devenu le premier des "seven summiters" au monde.